Ateliers réguliers de Contact Improvisation et Technique Alexander à Canaldanse.

Depuis quelques années maintenant, je me passionne pour le tonus, ses modifications, sa musicalité et j’ai l’impression qu’il est un carrefour passionnant pour aborder l’unité psychophysique.

Une grande partie du travail de la technique Alexander est de percevoir en activité notre niveau de réactivité et de suspendre notre manière habituelle de répondre à certaines stimulations.

Ce temps de suspension, permet de mettre en évidence la façon dont nous sommes organisés dans l’instant par rapport à notre support (le sol) mais aussi à la gravité (les forces qui nous organisent) et comment nous vivons notre verticalité (dialogue entre ces forces de support et notre orientation, notre appétence) et tout ceci s’exprime à travers le tonus. Et c’est justement avec ce tonus que nous dialoguons en Contact Improvisation.

Je remarque qu’en l’observant et en en développant « la lecture » il devient petit à petit le territoire partagé où peuvent s’organiser mais aussi se prédire les forces et les orientations en jeu dans le duo.