Activité posturale

  L’activité posturale est au carrefour des fonctions motrices, sensitives et sensorielles et est, dans l’activité quotidienne, gérée de façon automatique, même si un contrôle volontaire peut également intervenir. Elle est donc gouvernée : par le système...

Conférence / Jam avec Benoît Lesage

Spice the Jam vol 1 : axialité Le samedi 25 avril 2015 de 16h à 21h avait lieu notre première conférence-jam avec Benoît Lesage…    ** Thème de cette première édition : Etre axé, désaxé, jouer avec son axe… ses axes. Car si le corps est évidemment construit autour...

Contact improvisation et philosophie / Espaces tactiles

Volume 1 : La peau [février 2016] Volume 2 : Le poids [juin 2016 ?] Volume 3 : L'environnement [septembre 2016 ?] Matthieu Gaudeau (danseur et praticien de la Technique Alexander) et Romain Bigé (danseur et philosophe) proposent une série d'ateliers où se rencontrent...

Dynamique de la perception

C'est à travers les sens que nous recevons des informations sur notre milieu intérieur (nous-mêmes) et sur le milieu extérieur (les autres et le monde). La manière dont nous filtrons, modifions, déformons, acceptons, rejetons et utilisons ces informations fait parti...

Graviception

La science de la posture équilibrée chez F. M. Alexander Glenna Batson, PT, MA Assistant Professor Département de kinésithérapie Université d’état de Winston-Salem   Présenté au Septième Congrès international de Technique Alexander Oxford (Royaume-Uni), Août 2004...

l’éducation somatique Yvan Joly

La notion de SOMA identifie l’expérience intégrale du corps vécu de l’intérieur. Le soma, c’est le corps vivant, sensible tel que perçu -certains diraient « construit » – par la personne. Évidemment, pour le commun des mortels, le mot « soma » identifie le corps par opposition à l’esprit! Alors que nous réaffirmons ici, revenant à Hésiode, le primat du corps vivant. Pour nous, parler du soma, ce n’est pas opposer le corps à la psyché, et ce n’est pas choisir le soma contre le ‘psychique’ comme dans l’expression « psychosomatique ». Parler du soma, c’est aborder la personne intégrée dans son existence phénoménologique et biologique. Travailler dans une perspective somatique c’est considérer que le langage, les raisonnements, même les plus abstraits, nos émotions, nos fantasmes, même les plus emportés, sont des manifestations de notre activité biologique et neurologique.

L’inhibition cognitive : un nouvel usage du langage pour Co-opérer

« Quand on dit que l’élève, pour sa part, “coopère” lorsque le professeur installe l’allongement en totalité de son organisme, cela signifie qu’elle répond verbalement à chacune des stimulations de son professeur (ou de sa perception subjective de sa situation dans...

Quelques livres

Cet ouvrage tente de retracer un parcours de recherche et un travail clinique auprès d’enfants porteurs de déficits variés. La perspective présentée est développementale et cherche à décrire un processus : l’Enfance où se tissent des dimensions physiques, biologiques, émotionnelles et sociales. Cet ouvrage tente de retracer un parcours de recherche et un travail clinique auprès d’enfants porteurs de déficits variés. La perspective présentée est développementale et cherche à décrire un processus : l’Enfance où se tissent des dimensions physiques, biologiques, émotionnelles et sociales.